La Savate française


La savate française est un sport de combat qui consiste aux adversaires de se donner des coups de pieds et des coups de poings en se dotant de gants et de chaussons pour amortir les coups. Elle tire beaucoup de ses origines de l’escrime française et est toujours aussi pratiquée de nos jours.

Origine de la Savate et les deux types de compétition

savate-francaise.jpg

La savate française vient, comme son nom l’indique, de France et plus précisément de sa capitale au début du XIXème siècle. Avant cette époque, les gens réglaient leurs problèmes et leurs conflits avec les duels où le perdant s’en sort avec une blessure ou bien la mort après des coups d’épée. C’était également la nouvelle technique d’autodéfense dans Paris puisque la savate française requiert des techniques très utiles durant les confrontations au corps à corps. La savate française est également la première boxe européenne usant à la fois les pieds et les poings. On distingue deux types de compétition dans la savate française. Chez la première la première, l’assaut, les joueurs sont évalués sur le plan technique et chez la seconde, la puissance des coups est la plus importante.

Les techniques de la savate

savate.jpg

La plupart des techniques de la savate française sont à peu près la même que celles des autres types de boxe usant à la fois les pieds et les poings. Chez les coups de pieds, on peut citer le fouetté, le chassé, les différents revers et le coup de pied bas de frappe et de déséquilibre. Chez les coups de poings, on peut citer le crochet, le direct, le redoutable uppercut et le swing. Il existe quand même des coups interdits concernant les coups de pieds et ceux de poings, comme les coups de genoux ou les coups du tibia ainsi que les coups d’avant-bras et coups de coude.